Massimiliano Bresciani, Calzificio Bresciani 1970

max-bresciani-mes-chaussettes-rouges-novembre-2016-copieMassimiliano BrescianiMassimiliano Bresciani 2chaussettes bresciani close upchaussettes norvegiennespieddepouleBag Shop Mes Chaussettes Rougespackagingsockstrousers: Brooks Brothers / socks: Bresciani / loafers: Fratelli Rossetti

 

Age : 44.

Origine: Italienne.

Études et activité: Entrepreneur.

Pourquoi avez-vous choisi ce métier? Un choix “naturel” hérité de mon Père.

Selon vous, c’est quoi un bon vêtement? Je suis surtout orienté vers la simplicité et la linéarité des formes. Une veste bleue, une chemise blanche. L’important c’est la qualité des matières premières utilisées et naturellement du travail et détails de la pièce.

Selon vous, c’est quoi une bonne paire de chaussettes? Sûrement et seulement longues. En coton égyptien l’été et en laine mérinos l’hiver.

Êtes-vous sur-mesure ou prêt-à-porter?  Je n’ai pas de préférences, mais pour les costumes je préfère le sur-mesure.

 Comment expliquer ce phénomène du retour au style du Gentleman? Comme dans tous les cycles historiques, après l’invasion des vêtements de mauvaise qualité et à bas coût, il y a un “retour” au goût élégant, à la vraie qualité et à la recherche du détail.

Que conseilleriez-vous à nos lecteurs pour choisir un produit plutôt qu’un autre, en tenant compte du boom concernant cette “nouvelle vague” de maisons et, par conséquent, de son offre pléthorique? S’informer sur la qualité des matières premières et sur la provenance de la production de la pièce dont il est question. Et contrôler si le producteur suit toutes les règles et normes légales.

Trop souvent, dans les photos de streetstyle, sont mis en avant des looks excentriques très colorés mais pas la personne même. Quelle règle suivre pour affirmer un style personnel et élégant? Soigner les détails qui ne doivent pas être forcément “mis en évidence”, l’élégance c’est aussi un détail caché qui sort au bon moment. Par exemple, une belle paire de chaussettes quand on s’assied et qu’on croise les jambes.

Pourriez-vous nous donner votre point de vue concernant les franchises qui imposent leur notoriété – en grand nombre et avec beaucoup de publicité? Selon vous, c’est comme cela qu’on fait vivre une marque “Exclusive et Confidentielle”? Qui vise la qualité doit faire parler le produit. C’est logique: ne pas communiquer  c’est comme si vous aviez  de l’or mais que vous le teniez caché dans un coffre. Le secret est de trouver le juste équilibre. Le web de ce point de vue a complètement changé les règles. Communiquer sans faire peser la communication sur le prix du produit est aujourd’hui possible.

Dans les réseaux sociaux on observe des modes et tendances. Malheureusement on observe beaucoup d’ostentation: Bouteilles de Champagne, Montres très brillantes, Yachts,  etc…  Où est l’élégance nonchalante dans ce type de discours? La marque rassure-t-elle le consommateur en lui faisant croire qu’il fait partie d’un club très exclusif ? La mode est constamment à la recherche d’une philosophie de vie, de symboles du statut social. Les objets ne doivent pas être nécessairement ostentatoires, mais il est vrai qu’ils doivent faire en quelque sorte “rêver”, en plus qu’être de bonne qualité. L’achat doit procurer du plaisir et de la satisfaction.

Plus le produit est coûteux, meilleur il est? Absolument pas.

Votre point de vue concernant la publicité (presse, T.V., défilés)? Elle est une partie importante de notre monde de la mode et est absolument nécessaire pour faire parvenir notre message à notre consommateur.

On dit que les jeunes ne veulent plus faire les métiers d’artisanat. Nous pensons que si les coûts des formations étaient moins prohibitifs, il y aurait plus de demande et donc plus d’opportunités professionnelles. Quelles solutions proposeriez-vous? Il faudrait, dans un premier temps, faire naître chez les jeunes l’envie d’apprendre. Et pour cela, il faut expliquer notre travail et toutes les satisfactions qui peuvent naître dans la création  de pièces uniques qui, dans certains cas, s’approchent de très près du concept d’art. Cela dit, l’unique façon d’apprendre est de travailler en laboratoire ou en entreprise et d’avoir la volonté d’apprendre.

Comment voyez-vous le futur de ce secteur? Toujours mieux. Le marché est désormais global et la demande en constante augmentation.  Tout le monde n’achète pas en étant conditionné par les marques, beaucoup sont à la recherche de la vraie qualité.

Les couleurs de base à choisir pour ne pas commettre d’erreurs ? En fonction des saisons. L’été pantalons de coton, veste napolitaine bleu et chemise blanche.

Celle à éviter ? Celles qui sont disgracieuses.

Selon vous, le nœud de cravate est important? Oui, comme pour tout détail. Mieux s’il est petit.

Revers de pantalon (combien de cm) ou pas? Tout dépend du model. Actuellement, je préfère les pantalons sans revers.

Quel type de souliers? Là aussi, ça dépend. Pour le costume une paire de Richelieu bordeaux ira toujours bien.

Noirs ou marrons? Marrons.

Chaussettes hautes ou basses? Absolument hautes.

Votre “icône de style”? J’ai toujours aimé Sean Connery.

Votre montre, mécanique ou à quartz? Mécanique.

Votre eau de toilette? Je ne suis pas fidèle à un parfum en particulier. J’aime changer.

Caleçon ou Slip? Boxer.

Combien de temps vous faut-il pour vous préparer le matin? 15min.

Pliez-vous votre pantalon avant d’aller vous coucher? Oui.

La grosse voiture fait l’homme? Non.

Foot ou rugby? Foot.

Dernière escapade? Baku (Azerbaijan).

Menu idéal? J’aime les choses simples. Des pâtes avec sauce tomate et basilic, un bon verre de vin.

Bordeaux ou Bourgogne (Chianti, Nero d’Avola?)? Chianti.

Design: contemporain ou Louis XV? Art pauvre.

Blonde ou brune? Ma femme est brune… Je ne peux donner d’autres réponses.

À quoi êtes-vous fidèle? À la famille et aux valeurs.

Ce que vous préférez chez une femme? Indépendance.

Qui inviteriez-vous au dîner de vos rêves? Le dîner de mes rêves, je le fais tous les soirs avec ma famille.

Un film culte? Le Cercle des poètes disparus.

Le livre sur votre table de chevet? Je lis beaucoup. Surtout HemingwaySteinbeckBuzzati. Je dirais « Le désert des Tartares » de Buzzati.

La musique sur votre IPod? Je n’ai pas d’iPod. Mais Pink FloydMichael Nyman et des auteurs italiens.

Que changeriez-vous de vous-même? Tout et rien.

Le luxe absolu? Le temps.

Merci!

C.G

bresciani.it

meschaussettesrouges.com –  9 rue César Franck, 75015 Paris

Età: 44.

Origine: Italiana.

Studi & Attività: Imprenditore.

Perché aver scelto questo mestiere? Una scelta « naturale » ereditata da nostro padre.

Cos’è per te un buon vestito? Sono orientato soprattutto verso la semplicità e la linearità delle forme. Una giacca blu, una camicia bianca. L’importante è la qualità delle materie prime utilizzate e naturalmente della lavorazione.

Cos’è per te un buon paio di calze? Sicuramente e solamente lunghe. Di cotone egiziano per l’estate e lana merino d’inverno.

Sei piuttosto su misura o prêt-à-porter? Non ho preferenze, ma gli abiti preferisco il su misura.

Come spiegare questo fenomeno del ritorno allo stile del Gentleman? Come in tutti i cicli storici, dopo la « invasione » dei vestiti di cattiva qualità a basso prezzo, c’è un « ritorno » al gusto elegante e alla vera qualità e ricerca del dettaglio.

Che cosa consiglieresti ai nostri lettori per scegliere un prodotto piuttosto che un altro, tenendo conto del boom riguardo questa “nouvelle vague” di case, e in conseguenza della sua offerta pletorica? Informarsi sulla qualità delle materie prime e su dove il capo viene prodotto. E controllare se il produttore segue tutte le normative di legge.

Troppo spesso nelle foto di streetstyle sono messi in avanti look eccentrici e coloratissimi ma non la persona stessa. Quale regola seguire per affermare uno stile personale ed elegante? Curare i dettagli, che non devono forzatamente essere « evidenti », ma l’eleganza è anche un dettaglio nascosto che esce al momento giusto. Tipo un bel paio di calze quando ci si siede e si accavallano le gambe.

Potresti darci il tuo punto di vista riguardo ai Franchising che impongono la loro notorietà in grande numero e con molta pubblicità? Secondo te, é cosi che si fa vivere un brand “Esclusivo & Confidenziale”? Chi punta sulla qualità deve far parlare il prodotto. Logicamente se non si comunica, è come avere dell’oro ma tenerlo nascosto in un baule. Trovare il giusto bilancio è il segreto. Il web da questo punto di vista ha cambiato completamente le regole. Comunicare senza far pesare la comunicazione sul prezzo del prodotto è oggi possibile.

Nei social network si osservano, mode e tendenze. Purtroppo si osserva molta ostentazione: Bottiglie di Champagne, Orologi Brillantissimi, Yacht ecc. Dov’è l’eleganza in questo tipo di discorso? Il brand, rassicura il consumatore facendogli credere di appartenere ad un club esclusivo? La moda è da sempre la ricerca anche di una filosofia di vita, di status symbols. Non necessariamente gli oggetti devono essere ostentati, ma è vero che devono fare in qualche modo « sognare », oltre che essere di qualità. L’acquisto deve dare piacere e soddisfazione.

Più il prodotto é costoso meglio è? Assolutamente no.

Il tuo punto di vista riguardo alla pubblicità (stampa, T.V., sfilate…)? Sono una parte importante del nostro mondo della moda e sono assolutamente necessarie per far arrivare il nostro messaggio al nostro consumatore.

Si dice che i giovani non vogliano più fare i mestieri d’artigiani. Noi pensiamo che se i costi delle formazioni fossero meno proibitivi ci sarebbe più domanda, e quindi più opportunità professionali. Quale soluzione proporresti? Bisogna innanzitutto far nascere nei giovani la volontà di imparare. E per farla nascere bisogna spiegare il nostro lavoro e tutte le soddisfazioni che possono nascere dal creare pezzi unici che in alcuni casi si avvicinano molto al concetto di arte. Detto questo l’unico modo di imparare è lavorare in laboratorio o in azienda e avere la volontà di apprendere.

Come vedi il futuro del settore sartoriale? Sempre meglio. Il mercato è ormai globale e la richiesta in continuo aumento. Non tutti acquistano spinti dal brand, tanti sono alla ricerca della vera qualità.

I colori di base da scegliere per non commettere errori? Outfit preferito? Dipende dalle stagioni. In estate pantaloni di cotone, giacca napoletana blu e camicia bianca.

Quelli da evitare? Quelli brutti.

Per te è importante il nodo della cravatta? Si, come tutti i dettagli. Meglio piccolo oggi.

Risvolto del pantalone (quanti cm) o no? Dipende dal modello. Oggi lo preferisco senza.

Che scarpe? Anche in questo caso dipende. Per l’abito una francesina bordeaux va sempre bene.

Nere o Marroni? Marroni.

Calze alte o basse? Assolutamente alte.

Il tuo “Style Icon”? Mi è sempre piaciuto Sean Connery.

Il tuo orologio, meccanico o quartz? Meccanico.

Il tuo profumo? Non sono fedele a un profumo in particolare. Mi piace cambiare.

Slip o Boxer? Boxer.

Quanto tempo ci metti a prepararti il mattino? 15 minuti.

Pieghi il tuo pantalone prima di andare a dormire? Si.

Il macchinone fa l’uomo? No.

Calcio o Rugby? Calcio.

Ultimo viaggio? Baku (Azerbaijan).

Menu ideale? Sono per le cose semplici. Una buona pasta con pomodoro e basilico, un buon bicchiere di vino.

Bordeaux o Bourgogne (Chianti, Nero d’Avola ?) ? Chianti.

Design: contemporaneo o Luigi XV? Arte povera.

Bionda o Bruna? Mia moglie è castana… Non posso dare risposte diverse.

A che cosa sei fedele ? Alla famiglia e ai valori.

La qualità preferita di una donna? Indipendenza.

Con chi vorresti fare la cena dei tuoi sogni? La cena dei sogni la faccio tutte le sere con la mia famiglia.

Un film culto? L’attimo fuggente.

Il libro sul tuo comodino? Leggo molto. Soprattutto Hemingway, Steinbeck, Buzzati. Direi « Il deserto dei Tartari » di Buzzati.

La musica nel tuo I-Pod? Non ho I pod. Comunque Pink Floyd, Michael Nyman e cantautori italiani.

Quello che vorresti cambiare di te stesso? Tutto e niente.

Il lusso assoluto? Il tempo.

Grazie!

G.C.

bresciani.it

meschaussettesrouges.com –  9 rue César Franck, 75015 Paris

 

Une réflexion sur “Massimiliano Bresciani, Calzificio Bresciani 1970

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s