Sartoria Ripense Rome, The Wolf of Rome

Il y a ceux qui s’inventent des histoires, parlant de tradition, de complicité avec les maîtres tailleurs de Savile Row ou bien ceux qui sortent des collections: “Tailored”, “Su Misura”, “Sartoriale” à 400€ tout compris. Et puis il y a les autres. Ceux qui font vraiment du produit (“fare prodotto”), qui emploient au minimum 52 heures pour fabriquer (à la main) une veste de costume. Parmi ces derniers, nous sommes allés à la rencontre d’Andrea Luparelli chez qui nous avons passé trois journées mémorables (nous n’avons pas dormi dans l’atelier rassurez-vous 🙂 ).

À peine arrivés à Rome (avec beaucoup de chance, à cause de la grève des aiguilleurs du ciel qui nous aura finalement bloqués à Rome deux jours de plus! Oui, il y a pire comme supplice…) par une journée éclatante et ce quelque chose dont seulement Rome a le secret (sans tomber dans les clichés Felliniens…), nous nous sommes dirigés vers le centre ville pour atteindre la via di Ripetta en passant par la Piazza del Popolo afin d’y retrouver notre Cher Ami Andrea Luparelli.

Andrea Ponte dandy copie11709223_456693591158778_2489725755514556951_n

ph. courtesy of nepohozhie

Andrea Rolls 2 copieAndrea occhiali spiezia copie

D’une tape amicale sur l’épaule, il nous entraîne dans un des cafés du coin pour déguster un espresso au comptoir (of course, comme le font à 99% les Italiens). Ensuite, nous revoilà à la Sartoria (l’atelier de couture) qui, en fait, se déploie sur deux étages: le premier où l’on retrouve sa très élégante boutique décorée à l’anglaise (armoires en bois, meubles anglais, chesterfield vert, deux  lustres imposants et le bureau de Mr. Luparelli) où se mélangent ses travaux en cours et ses articles de PAP : Blousons Baracuta (comme Steve Mc Queen), Impers Sealup, Blousons en daim Valstar, parapluies de Francesco Maglia, bagages Calabrese 1924, Loden autrichiens SteinbockChrysalis en donegal, chaussettes Palatino, maillots de bain Mosaique, chapeaux et casquettes Lock & Co Hatters, mocassins Bow Tie (pour la rentrée de Septembre, un nouveau projet de créations de chaussures artisanales est en cours…), cravates, pochettes, bretelles & chemises sur mesure Ripense sans oublier les soins masculins GEO F. TrumperSté & AndreaBarbara & Andrea spagna copieSartoria Ripense copievetrina copiewhite & baracuta copiewhite jacket tie yellow blue larga copieBaracuta copiebretelle copieRipense Stickers copiesartoria Ripense shop vista copieimpermeabile sealup copieSealup copieValstarino verde copievalstarino copieFrancesco Maglia scrivania andrea copieMaglia per Ripense manico copieombrelli legno copieCalabrese copiedonegal copiePalatino copieCostumi da bagno copieLock & Hatters copieboutique bow tie copiecravatte ripense copiepocketsquare sartoria ripense copieAndrea Pincio copieAu sous-sol, la où la magie opère, sont disposées quatre grandes tables de coupe, deux fers à repasser, deux machines à coudre, deux stockmen et douze mains qui se répartissent le travail de la coupe, du cousu, du repassage et de l’assemblage en passant par les petites finitions. 

L’ambiance est calme et concentrée à la fois (Andrea sait ce qu’il veut et n’hésite pas à le faire savoir). En termes de production, il est impressionnant de voir l’habileté des ouvriers déroulant les rouleaux de tissus sur la table de coupe pour ensuite être découpés puis assemblés pour le premier essayage au lendemain de la journée suivante. En trois jours, nous avons vu un va-et-vient incessant de clients étrangers (avec quelques fidèles clients  romains d’Andrea) venant faire leurs essayages ou  faire prendre les mesures pour ensuite passer des commandes allant de trois à huit costumes en moyenne. Ici on ne chôme pas, les journées sont bien remplies. Heureusement qu’Andrea peut compter sur l’aide de sa sœur Federica qui gère ses rendez-vous, la partie administrative de l’entreprise et  supervise également le travail en cours lorsqu’Andrea est en déplacement à Paris, Londres ou Moscou…

Workshop copiecalendario cacciopoli copieMadonna copierevers fuori copieSeconda prova Ripense con Angelo copieAngelo ago e filo copiePattina copie3 prova copieStiratura copiespalla camicia ripense copiegiacca sul busto copiegiacca e occhiali copieButtonhole copie-1

ph. courtesy of Alan See from The Armoury

Stéph by riccardo rrizzontaleFederica Luparelli copieAndrea Barbara Garage Testaccio copieNous avons appris énormément en ces trois jours (même si on n’apprend jamais assez).

Oubliez tout ce que vous avez entendu sur les tailleurs : le bon tailleur, c’est le client qui le choisit, il doit être un excellent observateur et comprendre comment vous vous tenez (très souvent mal) pour pouvoir adapter la coupe de votre costume à votre physique afin d’éviter que le col de votre veste, par exemple, ne décroche ou ne remonte.

Oubliez aussi tout ce qui doit se faire et ne pas se faire : spalla camicia, spalla rollino, revers de pantalon, largeur et longueur idéale, longueur de veste, poches plaquées sur une veste croisée ou sans… Il n’existe pas de règles dans le sur-mesure, c’est le client qui décide comment il voit son costume. Le tailleur, lui, est recherché pour son goût et son habileté à voir ce qu’il doit voir pour vous donner une deuxième peau. Ni plus ni moins.

J’ai pu voir ma veste prendre vie du début à la fin (j’en suis à quatre essayages depuis le début des prises de mesures effectuées à Paris). Fin qui vous sera évidemment présentée en images. À très vite ! G.C.

sartoriaripense.com

2 commentaires sur “Sartoria Ripense Rome, The Wolf of Rome

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s