Kiton, The Bespoke Firm

Il y a plus d’un an, nous nous trouvions Piazza del Plebiscito (à l’angle du Caffé Gambrinus) où une berline bleue s’approcha de nous pour nous conduire à Arzano, dans la banlieue de Naples, en direction du QG de Kiton. Une  fois sur place, nous sommes invités à aller partager un repas dans la cantine de l’entreprise (là où se déroulent les réunions du groupe, en famille).

Maria Giovanna Paone

Le DG de Kiton nous invite  à prendre place à côté d’elle pour déguster un succulent plat de pâtes, sauce tomates et basilic accompagné d’un verre de vin (croyez-moi, le meilleur restaurant Italien de Paris n’égale pas la qualité de ce plat « simple » de cantine d’entreprise). De façon très nonchalante et informelle, nous faisons connaissance en parlant de Paris mais surtout de Naples, une expérience unique! Nous poursuivrons cette conversation dans son bureau où  nous pourrons faire un portrait ‘‘à la Forbes’’

Maria Giovana Paone, Président de la Maison de couture pour hommes Kiiton à Npales dans son bureau. L'atelier de production comporte près de huit-cent tailleurs et couturiers réalisant de façon structurée des costumes à la main.

L’histoire de Kiton

Maria Giovanna Paone nous conte brièvement l’histoire de son père (une histoire de famille) : 1964 Ciro Paone est issu d’une famille de marchands de tissus. En constatant que le métier de tailleur disparaît progressivement il eut l’idée, pragmatique et ingénieuse à la fois, de rassembler une grosse partie des tailleurs et couturières de la région (avec une structure logistique et d’effectifs à mi chemin entre la production industrielle, de part la dimension gargantuesque des infrastructures et le savoir-faire que l’on retrouve dans un petit atelier de couture, ‘‘il laboratorio’’). Il y rassemble des familles entières (et amants disent les bruits de couloirs…) en pensant également à former leurs enfants avec la Scuola di Alta Sartoria Kiton; ici, tout est pensé pour donner à ces ouvriers le meilleur environnement et conditions de travail possible (les employés bénéficient de nombreux avantages dont une salle de sport sur place…) – énergie et créativité Made in Naples ; Kiton naît avec la veste et, avec le temps, s’étend sur toute la garde-robe de l’homme moderne :

  • chemises (avec 25 passages main)
  • cravates (sept plis)
  • souliers réalisés, comme à l’époque, par les bottiers locaux
  • articles de sportswear
  • ligne de maroquinerie
  • et, cerise sur le gâteau, une collection féminine

Ciro Paone, fondateur de la Maison de couture Kiton à Naples. Dans son showroom à Milan entouré d'oeuvres d'art qu'il collectionne. Il a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.Antonio De Matteis, dit Totò est le CEO de la Maison de couture Kiton, réalisant de façon structurée des costumes réalisés par des tailleurs à Naples et à la main. Ciro Paone, fondateur de la Maison de couture Kiton à Naples. Dans son showroom à Milan entrain de trinquer avec une coupe de Champagne. Il a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.

Le caveau de tissus Carlo Barbera

Francesca Capotosti La Directrice Communication prendra le relais et nous guidera dans la gigantesque entreprise. Après avoir franchi l’imposant hall d’entrée principal, on découvre le vestibule et un escalier donnant sur deux côtés. De part et d’autre, des œuvres d’art collectionnées au fil du temps par Ciro Paone. À l’étage, les différents bureaux. Plus loin, une baie vitrée avec vue sur la pièce principale de production de pièces à manches où s’agitent, avant les fêtes de Noël, les 189 tailleurs et couturières de Kiton assis sur des chaises de bistrot autour de grandes tables de coupes que nous découvrirons exécuter dans un ordre logistique précis coupe, rapiéçage et couture. En descendant par un autre escalier, nous accédons au couloir (caveau) où sommeillent 200km de resplendissantes étoffes sélectionnés et tissées en exclusivité pour Ciro Paone par le drapier Carlo Barbera racheté par le groupe afin d’en maitriser la production et la qualité des tissus (comme indiqué sur la lisière des 100% laines de différents poids, supers 120’s, 180’s et 200’s, Cashmere, Alpaca et autres rarissimes tissus en Vigogne).

Hall d'entrée de la Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton remplie d'oeuvres d'art et de deux femmes. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.Francesca Capotisti, la Chargée de Communication de la Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.Rampe d'escalier dans le hall d'entrée de la Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main. Vue d'ensemble de l'atelier de production de vestes et costumes faits à la main à Arzano (Naples) par les tailleurs Napolitains de Kiton. Kiton est la Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.Couturier de la Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.Vue couturiers et tailleurs à la coupe dans l'atelier Kiton. La Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.Tailleur repassant une veste dans l'atelier Kiton. La Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.Tailleurs et couturiers assis sur des chaises de bistrot dans l'atelier de productions de costumes faits main Kiton. La Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.Couturière avec lunettes vertes dans l'atelier de production de vestes faites à la main Kiton. La Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.Vue de l'atelier de production de costumes et vestes Kiton avec son logo sur la fenêtre. La Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main. Un tailleur est entrain de donner un coup de marteau pour créer la boutonnière sur la veste Kiton réalisée à la main. La Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.Un couturier est entrain de coudre une doublure verte sur une veste faite à la main Kiton. La Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.Stock de tissus Carlo Barbera dans la pièce dédiée aux étoffes chez Kiton. La Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.Stock de tissus Carlo Barbera dans la pièce dédiée aux étoffes chez Kiton. La Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.Stock de tissus Carlo Barbera dans la pièce dédiée aux étoffes chez Kiton. La Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.

Visite du complexe de production

Nous poursuivons en traversant une passerelle – où sont conservés dans des vitrines (une autre collection de Ciro Paone acquise aux enchères Sotheby’s) des mises du Duc de Windsor, Edouard VIII – reliant le bâtiment de production de chemises, avec d’innombrables tissus et l’odeur du linge propre, le tout sous la direction de Sebastiano Borrelli (issu d’une famille de trois générations de chemisiers).

En continuant, nous découvrons l’espace dédié aux culottiers réalisant les pantalons mais aussi les bureaux où sont imaginés les différents patronages, la création de cravates, jusqu’à la création de la ligne femme. Des essayages (exceptionnels) sont faits sur place dans une pièce pour un client VIP asiatique…

Passerelle avec costumes sur mesure du duc de windsor reliant deux batiments du complexe de production Kiton. La Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.Costume à motif prince de galles sur mesure ayant appartenu au Duc de Windsor dans une vitrine de la passerelle servant à relier deux sites de production du complexe Kiton. La Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton a Arzano. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.Costume à motif pied de poule foncé sur mesure ayant appartenu au Duc de Windsor dans une vitrine de la passerelle servant à relier deux sites de production du complexe Kiton. La Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton a Arzano. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.Veste à motif pied de poule et kilt black watch sur mesure ayant appartenu au Duc de Windsor dans une vitrine de la passerelle servant à relier deux sites de production du complexe Kiton. La Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton a Arzano. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.Costume en tweed sur mesure ayant appartenu au Duc de Windsor dans une vitrine de la passerelle servant à relier deux sites de production du complexe Kiton. La Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton a Arzano. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.Pièce contenant le stock tissus de chemises Kiton. La Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton a Arzano. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.Traceur de patrons de chemises Kiton. La Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton a Arzano. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.Rouleaux de tissus à destination de la fabrication de chemises à la main chez Kiton. La Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton a Arzano. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.Traceur de patrons de chemises Kiton. La Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton a Arzano. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.Culottier avec pantalons dans les bras dans la pièce de l'atelier Kiton servant à réaliser des pantalons. La Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton a Arzano. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.Du tissu de soie à cravate et une paire de ciseaux dans une table de coupe Kiton. La Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton a Arzano. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.Boîte de cravates Kiton prêtes à la vente. La Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton a Arzano. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.Pièce à cravates Kiton. La Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton a Arzano. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.Couturière qui épingle une cravate en soie Kiton. La Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton a Arzano. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.Boîte de cravates en soie Kiton. La Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton a Arzano. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.

La Scuola di Sartoria Kiton

Pus loin, nous terminerons notre visite avec la Scuola di Sartoria Kiton (l’école des tailleurs Kiton) imaginée par Ciro Paone afin de préserver ce savoir-faire. Nous sortons en passant une cour donnant sur une autre partie du complexe, nous pénétrons dans la zone de fabrication de souliers, du liège des peaux et des bottiers à l’œuvre.

Entrée de la Scuola di Alta Sartoria Kiton avec sa plaque (école des tailleurs). La Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton a Arzano. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.Ambiance à l'intérieur de la Scuola di Alta Sartoria Kiton. La Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton a Arzano. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.Stock peaux cuir dans les tons marrons Kiton. La Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton a Arzano. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.Liège servant à modeler la fabrication des semelles des souliers Kiton. La Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton a Arzano. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.Bottier réalisant la couture de la semelle d'un soulier Kiton. La Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton a Arzano. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.Peaux colorées du stock à destination de la réalisation de souliers faits main Kiton. La Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton a Arzano. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.Liège servant à modeler la fabrication des semelles des souliers Kiton. La Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton a Arzano. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.Bottier entrain de coudre à la main la tige d'un soulier Kiton. La Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton a Arzano. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.Peau d'alligator servant à la réalisation de souliers artisanaux Kiton. La Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton a Arzano. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.Liège servant à modeler la fabrication des semelles des souliers Kiton. La Maison de couture de tailleurs Napolitaine Kiton a Arzano. Kiton a industrialisé le processus de création de costumes de tailleurs réalisés à la main.

L’empire Kiton

  • 450 personnes : 189 tailleurs, 40 chemisiers, 12 couturiers réalisant les cravates, 130 personnes réalisent le sportswear et la maille entre Parme et Fidenza ainsi que Billa où sont filés et tissés les tissus.
  • Un réseau de 120 points de ventes dont 33 directs (et 20 franchisés).
  • CA de Kiton 115 millions en 2015.
  • Kiton habille une clientèle discrète mais aussi grands dirigeants de ce monde, acteurs de cinéma et autres personnalités du showbiz

 

Découvrez la Marque du Magazine Gentleman Chemistry:

Un commentaire sur “Kiton, The Bespoke Firm

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s