Le vrai coût des vêtements du marché mode homme en France

Chers lecteurs, il est arrivé le temps, grâce à vos questions entre-autres, de faire une réflexion que je n’ai jamais vraiment eu l’occasion de faire depuis la création du Magazine Gentleman Chemistry en Août 2014. Comme dirait l’autre, 5 ans bordel ! Une réflexion sur des mots tels que : valeur, temps, qualité, quantité, coût, cher, low-cost…

Tout d’abord je tenais à vous remercier pour votre soutien et encouragements. Oui car si le Magazine est toujours actif. C’est uniquement grâce l’intérêt que vous me manifestez au quotidien. Le Magazine est depuis sa création totalement autofinancé et je ne fais pas des collaborations payantes contrairement à d’autres se vantant d’être dans le « top ten » des blogs Français en se faisant sponsoriser aussi par des marques de grande distribution – je ne vise personne, mais par choix, à tort ou à raison je n’ai jamais parlé d’une marque dans ces colonnes qui ne produisait pas un produit en respectant un cahier des charges précis: façon artisanale, produite en Europe et de façon transparente en petite série. En somme le luxe c’est ça! Singulier, diffèrent, exclusif, fait uniquement pour vous. Le mot est employé, usurpé, décousu à toutes les sauces mais finalement ça ne veut plus rien dire quand on s’intéresse vraiment au sourcing d’un produit et à sa traçabilité, au temps qu’il faut pour le produire, au coût de la façon et de ses matières premières. Le luxe est raconté par des personnes qui n’ont même pas idée de ce que c’est car ils n’ont jamais possédé de produits de luxe. Le luxe n’est pas fait pour tout le monde contrairement au mass market : c’est un fait! L’exclusivité, la rareté du produit bien fait avec les plus belles mains et matières donneront un coût supérieur par rapport au produit industriel. Du coup les fashion divas qui mélangent tout en parlant de luxe comme le ferait un puceau en parlant de sexe, stop! Ok? Une fois qu’ils auront goûté au bon, ils ne pourront pas revenir en arrière sur du mauvais. Puis au final, le prix s’oublie quand la qualité reste!

Quand vous négociez les prix de vente en boutique comme des truands, sachez qu’un produit de luxe est coûteux et non pas cher : une Opel Corsa vendue 200K€ c’est cher par rapport à la valeur réelle de l’auto. Ça vous fait sens? Dans un monde ou tout le monde s’enjaille à glorifier le beau et le fait main dès qu’on parle prix tout le monde se défile. Il faut donner de la VALEUR au TEMPS. Accepter de payer le prix de l’excellence. Vous pouvez vous offrir une chemise à 250€ une fois par an , peut être deux fois par an si vous en avez les moyens et que vous reconnaissez la valeur du produit au lieu d’en acheter dix que vous jetterez tout aussi vite car consommables et impersonnelles. A l’ère de la consommation responsable c’est aussi une façon de réduire l’hyper production de l’industrie textile qui sous-paie sa main d’oeuvre en Asie (regarder le documentaire The True Cost) et qui pollue de façon effrayante notre belle planète. Je ne juge personne mais déplore qu’il y ait autant de donneurs de leçons, bobos granolas qui eux s’empiffrent de quinoa la semaine sans trier leurs poubelles et qui prennent de la coke le week-end… C’est un autre sujet ne nous écartons pas trop.

Une chemise vendue à 250€ qui est produite comme il se doit et de façon transparente envers son consommateur (pas « somewhere » mais made in Italy, France… Transparence: tout comme ces restaurants avec la cuisine au centre de la salle pour vous prouver qu’ils font tout sur place et non pas du sous vide ou pire du surgelé!) vous donnera plus facilement confiance en vous car vous vous sentirez élégant et séduisant auprès de la gente féminine / masculine. Vous donnerez tout de suite l’air propre, net et professionnel lors de vos entretiens d’embauche ou tout simplement sur votre photo linkedin. On vous fera plus facilement entrer dans les club VIP – croyez moi, quand j’ai radicalement changé mes habitudes de consommation en matière de vêtements, on ressent vraiment le regard des autres changer sur la façon dont ils vous perçoivent et ce sans pour autant devenir une fashion diva qui elle accumule les pièces – oui on peut dire qu’il y a aussi un part de bluff : n’étant pas Rothschild ni Rockefeller. Ici il est question d’apprendre à faire les bons choix en sélectionnant une fois de temps en temps les bonnes pièces: qualité et non pas quantité!

Autre sujet qui me tient à coeur: le business model de la précommande. C’est une superbe opportunité de développer sa marque, offrant des avantages évidents et responsables dans un sens aussi, mais attention avec les acteurs proposant du low cost qui eux assassinent les marges des producteurs et autres fournisseurs. Le côté pervers,  de cette pratique c’est que sur le long terme , les façonniers, tisseurs etc… pourront à peine couvrir leurs coûts fixes sans pouvoir optimiser d’année en année leur CA et en conséquence ne plus faire de profits jusqu’au jour ou les usines se voient dans l’obligation de mettre la clef sous la porte. C’est aussi pour cette raison que vous devez donner de la valeur à cette chemise à 250€ même 300€ car elle les vaut bien! Si nous décortiquons le prix de cette chemise : design, recherche et développement, matière première, transport, administratif, électricité, salaires et marges le prix est JUSTE!  Après je dis toujours il y a deux types de clients dans ce monde ceux qui aiment manger des produits faits maison et ceux qui se nourrissent de produits surgelés. L’entre deux n’existe pas selon moi, il y a ces marques qui veulent faire comme X, mais qui ne sont pas X. Celles qui aimeraient être comme X mais qui ne peuvent pas être comme X (pour le client c’est pareil). Ou celles qui vous embobinent par leur pipeautage symphonique: par la pub dans les magazines de mode, par leur marketing et défilés car elles n’ont rien à raconter sur leur produit, d’ailleurs elles ne parlent jamais de traçabilité et de sourcing dans leur story-telling (des histoires, ça oui, elles vous en racontent et de façon « Amicale » aussi…). Ce qui existe c’est le low-cost et le luxe : point! Je me rends compte que le consommateur s’intéresse aux marques mais qu’il ne reconnait pas toujours la valeur dans ce type de produit : une chemise à 250€, ce n’est seulement que 20€ par mois, le prix de deux cafés latte chez Starbucks, deux formules Mc Donald’s (ne me dites pas que vous ne consommez pas de Big Mac une fois de temps en temps ?). Il faut aussi apprendre à faire le vide dans sa garde-robe. Combien de fois nous passons devant cette veste, ce pull ou ces chaussures que nous avons pas enfilé depuis 3 ans ? Jetez, vendez, donnez! C’est tellement agréable d’avoir chaque chose à sa place dans sa garde-robe et agencé de façon épurée. Chaque vêtement choisi, chéri et sélectionné avec soin et passion dont on est fier de porter au quotidien. C’est la différence entre qualité et quantité. Les moyens sont juste une excuse pour se rabattre de façon plus fréquente sur des produits de piètre qualité. Cette chemise en somme a tous les atouts pour vous plaire, elle est faite pour vous et son prix est secondaire! Foncez et arrêtez de compter quand vous aimez et reconnaissez la valeur dans les choses!

J’aimerais avoir vos retours et problématiques que vous rencontrez lorsque vous équipez votre garde-robe de nouvelles pièces , de sorte à comprendre avec quelle fréquence vous consommez, pourquoi et à quel prix ? N’hésitez pas à me laisser vos impressions, et expériences personnelles en commentaire nous allons essayer de trouver une solution à chacun de vos problèmes.

N’hésitez pas à répondre au questionnaire en lien pour avoir votre avis sur justement la chemise parfaite (temps nécessaire pour y répondre, 2min de votre vie): https://bit.ly/2kLpEgz . Encore une fois merci pour votre soutien!

Stéphane Butticé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s