Greg Blumenfeld, de média de montres vintage à revendeur professionnel de montres de luxe

Il y a un certain nombre d’années, nous étions invités pour un événement organisée par l’Atelier du Bracelet Parisien en partageant un diner sur une péniche en compagnie d’un certain Gregory Blumenfeld  watch dealer et fondateur du Magazine Le Guide des Montres. Nous y découvrons sur la Seine, en passant devant Notre Dame de Paris ou encore la statue de la liberté dans le 16ème arrondissement un vrai passionnée d’automobiles anciennes. En début de semaine nous décidons de le convier sur le Podcast Gentleman Chemistry.

Greg partage depuis tout petit avec son père, steward et entrepreneur, la passion pour les automobiles vintage. La bande son de son enfance est faite de NTM et de rap US mais aussi du bruit de ses bécanes cross 250YZ et KTM. Le parcours de Greg est fait de changements frénétiques d’écoles à Cergy qui l’amèneront plus tard à toucher à plusieurs types de métiers de bureau jusqu’à des postes de commercial qui ne l’épanouissent pas plus que ça…

A la vingtaine (début des années 2000) il commence à cultiver son goût pour les montres, notamment pour cette Beuchat de plongée puis cette Sector. Arrive ensuite Bulgari avec sa Diagono à typographie Romaine et lunette taillée de façon très graphique… Il nous raconte brièvement l’histoire des collectionneurs de montres avec l’avent du quartz qui a ringardisé et tué de nombreuses manufactures horlogères qui se sont pour les plus chanceuses faites racheter par les grands groupes (Swatch, Richemont, Kering…) pour recontextualiser son projet. Les propriétaires de ces montres mécaniques les laissent dans un tiroir ou les donnent / vendent pour des bouchés de pain. Petit à petit un marché parallèle voit le jour : le marché de la montre de collection vintage. Aujourd’hui les collectionneurs essayent de rassembler des « sets » de montres complets : montre d’origine + pièces d’origine + bracelet d’origine + boîte d’origine + papiers d’origine (ce qu’on appelle un FULL SET). La côte de la montre se fait en fonction de la rareté, de l’offre et de la demande qui bouge au quotidien comme une bourse au cours du jour. Greg déplore cette nouvelle clientèle qui spécule sur l’investissement d’une montre au détriment de la passion.  Il commande une Bulgari place Vendôme qui était réservée aux clients sur liste d’attente. Il passe commande et reçoit peu de temps après un appel de la boutique lui signalant un désistement de la part d’un client. La demande étant très forte pour ce type de montre il s’est dit qu’il pourrait en vendre une des deux pour ensuite en racheter une autre avec la marge faite et la revendre… Et ainsi de suite… A l’époque internet n’existait pas et l’information ainsi que la connaissance en matière de montres anciennes se négociait cher. Greg se passionne et s’équipe d’outils Bergeon pour démonter et remonter des mouvements de montres pour en comprendre le fonctionnement. Il se forme donc de façon autodidacte en allant chercher l’information là où elle était disponible en étoffant son réseau d’amis et clients de toquantes partout en France en parallèle de son job alimentaire de l’époque. Au fil du temps ses amis lui reconnaissaient une certaine expertise, une référence, du sérieux qui leur permettaient de faire les bons choix en se faisant conseiller, guider : on le baptisa « le Guide« .

En 2011 il crée sa société et son média, le Magazine Le Guide des Montres en créant des contenus rédactionnels et photographiques couvrant les thématiques du marché de la montre: des sorties de nouveautés, aux Salons Professionnels (Baselworld…), d’interview et plus récemment aussi de vidéos qui ont vu défiler : Dominique Farrugia, Martin Solveig, Alain Marhic (March LA.B) , Richard Mille, Joey Starr… Toujours et sans jamais, par choix, faire de communiqués de presse en maintenant une ligne éditoriale miroitant son point de vue, éthique et goût – ce qui force le respect à l’ère où les starlettes de la blogosphère mangeant à tous les râteliers en se vantant de faire partie du top 10 des blogs en France (visant la quantité métrique au détriment de la qualité). Dans la vie il faut faire des choix. Le choix de Greg a été justement de freiner la cadence de ses contenus, car en prenant le parti pris de refuser certaines collaborations sponsorisées, le média avait du mal à vivre sa progression économique – en effet Greg passe trop de temps sur le média qui ne génère pas suffisamment de profits pour qu’il soit viable. Du coup, Greg s’est depuis concentré sur l’achat revente et trading de montres de luxe, non plus sur son réseau de copains mais de façon professionnelle. Greg est actuellement joignable sur sa page instagram @leguidedesmontres et par mail contact@leguidedesmontres.com à qui il répond à tout le monde. Il nous annonce en exclu qu’il sortira courant du mois d’octobre 2019 son nouveau site vitrine de vente de montres de luxe.

J’ai pris beaucoup de plaisir dans la réalisation de cette interview. Si vous aussi avez aimé ce podcast, n’hésitez pas à laisser un commentaire en le notant avec 5 étoiles sur Apple Podcast. Vous pouvez également vous abonner sur la plateforme pour ne pas rater une miette des podcasts à venir !

Bonne écoute,

Stéphane

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s