Yves Denis, de la BD à la référence du magazine d’élégance masculine en France

yves-denis-dandy-magazine-pointures-souliers-fouquets-paris

L’invité de ce tout nouveau Podcast est un éditeur de goût… Il s’agit d’Yves Denis fondateur du magazine d’élégance masculine Dandy (leader dans sa niche en France) et du très pointu magazine de souliers Pointures.

Dandy Magazine : magazine d’élégance intemporelle pour hommes

Dandy Magazine est le magazine de référence d’élégance masculine en France abordant des sujets divers et variés allant du costume de tailleur sur mesure, au bottier en passant par l’horlogerie, l’art de la table, le voyage, les sports mécaniques et le golf…

Swann Society : Les grands élégants de Brummell à nos jours

Yves Denis a tout récemment publié un beau livre Swann Society qui répertorie dans ses pages :

Les élégants du 18ème à nos jours, les grand tailleurs de Savile Row, Milan, Rome, Paris…Les Bonnes adresses des connaisseurs et un guide à l’élégance permettant à son lecteur d’adopter les fondamentaux pour bien s’habiller pour son plaisir personnel.

Yves Denis se démarque de ses confrères avec ses titres Dandy Magazine et Pointures car il a toujours pris les risque (que je salue) d’écrire pour ses lecteurs et non pas pour ses annonceurs. Fervent admirateur d’art tailleur, de bottiers, de voyage et de sport automobiles… Prenez place et embarquez pour ce voyage au travers de son monde fait d’excellence, d’art de vivre, de culture, de bon goût et de savoir-faire d’exception !

Je suis très heureux d’avoir pu réaliser cette interview exclusive avec Yves Denis. Je suis maintenant ravi de vous inviter à rejoindre ma conversation avec Yves Denis!

J’ai pris beaucoup de plaisir dans la réalisation de cette interview. Si vous aussi avez aimé ce podcast, n’hésitez pas à laisser un commentaire en le notant avec 5 étoiles sur l’application Apple Podcast de votre smartphone ou sur Itunes depuis votre ordinateur. Vous pouvez également vous abonner sur la plateforme Apple Podcast I Spotify I Deezer I Stitcher I TuneIn I Podcastics pour ne pas rater une miette des podcasts à venir ! 

N’oubliez pas de partager le podcast, de le noter en laissant votre ressenti, c’est très important pour aider le podcast à émerger dans les classements en plus de le faire découvrir au plus grand nombre tout en me motivant à m’améliorer en faisant de nouveaux épisodes !

Bonne écoute,

Stéphane

Découvrez la Marque du Magazine Gentleman Chemistry :

vignette-poing-americain-buttice

2 commentaires sur “Yves Denis, de la BD à la référence du magazine d’élégance masculine en France

  1. Bonsoir Stéphane,

    Tout d’abord félicitations pour Buttice Naples et pour votre podcast GC(les bons podcasts sur la mode masculine en France ne sont pas légion et se comptent sur les doigts d’une main : « Entreprendre dans la mode  » d’Adrien Garcia qui est à mon sens le meilleur, « We talk sape », « La penderie » mais malheureusement pas en Français 🙁 ce qui est navrant car on parle de Paris, GC donc, Radio VGL et le podcast du magazine « l’Etiquette ».
    Pour revenir au Podcast d’Yves Denis, quelques remarques qui vont vous paraître malheureusement un peu acerbes 🙁

    * Contrairement à la remarque d’une auditrice disant que « vous laissez parler les gens », vous avez été soudainement pris d’une logorrhée verbale les 30 premières minutes du podcast pour dire que la publicité manipule les gens et que la communication d’une marque et l’emplacement d’une boutique dépendent de critères sociologiques, mais ça on le savait déjà…
    * Concernant Yves Denis, qui est d’une écoute agréable pendant le podcast et qui est une personne sympathique, force est de constater que la presse de mode papier masculine en France n’est pas d’un grand intérêt et est complètement aux mains des annonceurs (et je ne parle pas de la mode féminine…) entre entrisme, copinage et « lèche-culisme (Norbert Benaim n’a t-il pas dit dans le podcast qu’il ne voulait pas « sucer » pour apparaitre dans les premières pages de « Monsieur » spécial Italie ???)
    * Bref, cinq magazines de mode masculine en France : L’Officiel et Vogue Homme pour les branchouilles, GQ pour les ubersexuels, L’étiquette pour les bobos parisiens (et leurs corollaires les « amis » de Borsarello, Durand et Beaugé), Monsieur (les « amis » » de FX Dahen), Dandy et Pointure pour les pseudo-sartorialistes.
    * Je suis lecteur de Trépointes et de Pointures depuis une quinzaine d’années. C’est vrai que ce magazine a le mérite d’exister, mais bon, 12 Euros malgré la qualité du papier « glacé », c’est un peu surpayé : c’est vrai que deux fois par an, pour la guide de la chaussure, il y a un peu plus de matière mais sinon, ça se lit en 2 temps, 3 mouvements, sans compter les fautes par manque de relecture…
    * Certaines marques sont complètement éludées (Shoepassion, Meermin, Velasca, Scarosso mais aussi des françaises comme feu Markowski, Prince Jorge, In Corio, Orban’s, 7eme largeur, Malfroid, Monsieur Chaussure…), les marques d’Europe de l’Est (Vass, Saint Crispin, Zonkey Boot, Valentin Frunza…), les marques asiatiques (CNES…), d’autres marques de fabrication espagnole d’excellente facture (Yanko, TLB Mallorca, Justin Fitzpatrick…)
    * quand vous dites que ce magazine est fait pour les lecteurs » c’est partiellement faux, il est comme tout les autres : il est fait en partie pour valoriser les « copains » d’Yves Denis (Emling à l’époque de Jean-Jacques Poch, Gérard Sené il y a une dizaine d’années ou Marc Guyot notamment (pour ce dernier cas, ça peut se comprendre si on a écouté le podcast). D’ailleurs ça m’a fait sourire quand dans son podcast, il énonce que lorsqu’on est un blog et un eshop (référence à « Bonne Gueule » ???), on ne peut plus être juge et partie, le problème est que « Pointure » n’est que laudateur vis-vis de Marc Guyot et de ses produits (qui sont d’ailleurs plutôt bons et originaux, après on adhère ou pas au style des années 30 revisitées et au propos du bonhomme…).
    * et bien évidemment servir la soupe pour les annonceurs du magazine et les marques de grands groupes : qui osera émettre une once de critique vis-à-vis de mastodontes comme LVMH (Dior, Berluti, Louis Vuitton c’est toujours formidable…), Kering, Richemont ou autres J.M Weston, Hugo Boss, Bally, Loding, Finsbury, Bexley..) même si stylistiquement et/ou qualitativement, certains produits peuvent être des « bouses »…
    * Yves Denis n’a pas compris l’émergence du casualwear qu’il « vomit »: on peut être aussi bien habillé et avoir une forme d’élégance avec un beau jeans selvedge, un sweat en molleton japonais et des sneakers en cuir italien… Idem pour les hoodies ou les combinaisons de jogging, je ne pense pas que des marques comme Zilli, Franck Namani, Stefano Ricci, Loro Piana ou Brunello Cucinelli soient de mauvais goût s’ils sont bien coupés avec des matériaux luxueux, par contre si on parle d’imprimés criards et bling-bling de chez Versace, Philipp Plein, DSquared, Palm Angels ou Off White, nous sommes d’accord…

    Au plaisir d’avoir votre avis sur ce sujet épineux.
    Bien cordialement.
    Patrick Camilletti

    ________________________________

    J'aime

    1. Bonsoir Patrick,

      Merci beaucoup pour votre commentaire et pour toutes vos remarques pointilleuses sur lesquelles je suis globalement d’accord avec vous. Vous connaissez bien le sujet et le milieu au vu de vos propos. Merci aussi pour vos encouragements qui sont très appréciés.

      Depuis la création de ce Podcast j’ai appris beaucoup sur moi, sur le contrôle de mes émotions, sur l’écoute active et la gestion du temps de parole et j’ai encore beaucoup de travail… Initialement Yves Denis n’avait pas beaucoup de temps et je pense dans cet épisode avoir soulevé des points nécessaires pour un public qui me suit depuis un certain temps qui me consulte sur tel ou tel sujet mais aussi pour les personnes qui découvriraient ce podcast pour la première fois. Il faut prendre ce Podcast comme il est, j’ai envie de progresse mais je le fais et je le défends : à ma façon toujours sans rentrer dans le moule. C’est un exercice technique et difficile que de mener ce type d’interview, croyez-moi ! En tout cas je prends note de vos remarques et je vais redoubler d’efforts.

      Je pense qu’il ne faut pas prendre tout ce qui est dit au mot, au premier degré maintenant un magazine papier pour subsister doit s’appuyer sur un business model sinon ce serait une organisation caritative. Je pense qu’Yves Denis est assez honnête avec sa vision du style qu’il veut influer pour Dandy Magazine (qui plaît et séduit un lectorat qui lui ressemble très éloigné comme vous le dites de la Bande en Weston et Cashmere jaunes sur les épaules de Saint-Cloud).

      Pour le casual wear Yves Denis, ne pensait pas à mon avis à l’élégante gamme de camaïeux de Namani, LP ou BC mais plus au jeune cadre dynamique vegan du onzième arrondissement vêtu : d’un jean slim, t-shirt, veja qui défile fièrement dans les rues de la capitale en Lime avec dans ses airpods du Jul pour aller bruncher le dimanche dans le Marais.

      Pour ce qui est du coût du magazine avant de me lancer dans l’entrepreneuriat (cad avec une certaine somme, puis réinvestir les bénéfices pour faire grandir la valeur de l’entreprise) je pensais comme vous : aujourd’hui je me rends compte que j’étais totalement déconnecté de la réalité et des problématiques qu’ont les entrepreneurs. Ce que vous payez ce n’est pas juste le coût du papier glacé… C’est le temps de travail qu’il faut pour mettre en place un magazine, les sujets, l’impression, la distribution de quoi se dégager une marge (un magazine est un business, pas de la philanthropie…). Maintenant le magazine peut se perfectionner comme toute chose, la marque de chemises Butticé aussi, le Podcast Gentleman Chemistry… Tous les salariés décideraient de devenir entrepreneurs.

      Belle soirée à vous,

      Stéphane

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s